Aujourd’hui, j’ai envie de dire #JeSuisTaxis…mais je condamne les violences !

Taxi ParisienDepuis 15 ans, je suis un usager régulier des taxis parisiens, surtout en soirée et la nuit, mais contrairement à d’autres personnes, je n’ai jamais pris le taxi hors de la Capitale. Je vais donc porter un jugement sur les taxis à Paris. 

Tout d’abord, on vérifie, chaque week-end, à Paris, qu’il manque des taxis quelques heures pendant les nuits du vendredi au samedi et du samedi au dimanche…mais le reste du temps on trouve (trop?) facilement des taxis à Paris quelque soit l’arrondissement où se trouve…

Et, depuis 15 ans :

– seulement une poignée de taxis ont refusé de me transporter arguant du fait qu’ils terminaient leur service et que ma destination finale n’était pas sur leur parcours de retour.

– aucun taxi n’a eu de comportement homophobe à mon égard…

– aucun taxi ne m’a escroqué en terme de course, jamais un chauffeur ne s’est amusé à faire des détours dans Paris pour gagner quelques euros supplémentaires…

Certes il doit exister, forcément, comme toutes les professions, quelques « brebis galeuses » chez les chauffeurs de taxi, mais, comme vous pouvez l’imaginer, je suis globalement très satisfait des taxis parisiens. 

En tout cas, je comprends tout à fait qu’ils soient en colère car avec UberPOP, ils sont soumis à une concurrence déloyale féroce.

En effet, il faut savoir que pour devenir chauffeur de taxi, les personnes doivent suivre une formation durant plusieurs mois qui coûte aux environs de 2000€ puis, elles doivent passer et réussir le Certificat de Capacité Professionnelle du Conducteur de Taxi (CCPCT) : http://www.officiel-taxi.fr/formation/la-formation-des-taxis-p4-r42.html. Ensuite, elles ont l’obligation d’avoir « une plaque », délivrée au compte goutte par la préfecture ce qui fait mécaniquement augmenter le prix de celle-ci lorsque certains chauffeurs décident de l’acheter à un autre sur le marché. Enfin, les charges sociales qui sont payées chaque mois par les taxis ne cessent d’augmenter. 

Bien entendu, je condamne toutes les violences mais je comprends le ras le bol de certains chauffeurs de taxis

Pour conclure, bien que tout le monde semble « défendre » UberPoP aujourd’hui, j’ai envie simplement de dire #JeSuisTaxis !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s